Accueil > Course à pied > 10 Km Gap’enville – 26 avril 2009

10 Km Gap’enville – 26 avril 2009

Dimanche 26 avril, 6h45 :
Je me lève; il pleut, comme la météo l’avait annoncé.
Je prend mon petit déjeuner en repensant à l’édition 2008, ou le soleil et la convivialité avaient été au rendez-vous.
Pour cette année, il est difficile d’imaginer trainer au ravito d’arrivée…
De plus, il n’est pas envisageable que Lily sorte en pleine convalescence avec un temps pareil.  Il me manquera donc mes supportrices préférées…
 
9h: je récupère mon dossard, il ne pleut plus, il y a un peu de bise…
9h30: l’échauffement se déroule sans pluie mais il ne fait pas très chaud non plus…
10h: Le départ est donné, toujours au sec.
Je pars avec un bon rythme mais sans excès de confiance: je sais que j’ai le foncier acquis avec la prépa marathon, mais ai je eu le temps de récupérer du marathon et de la quinzaine difficile qui s’en est ensuivi?
Je ne vois pas les panneaux du 1er km ni du 2ème (en fait, je ne verrai aucun panneau pendant la course!)
Par contre, j’ai la grande joie d’apercevoir mon frère sur le bord de la route, je sais que je vais quand même avoir du soutien pour les passages à venir.
Je me sens bien, je pense être assez rapide, et peu après le 2ème km, je rattrappe un groupe que je dépasse ensuite.
Je me retrouve avec mon compère Guy, sans doute à partir du 3ème kilomètre, et on ne va quasiment plus se quitter jusqu’à l’arrivée.
Il me lâche un peu sur le premier retour de la contre-allée et je recolle dans la descente de l’hopîtal pour prendre le rythme à mon compte sur le deuxième aller de la contre-allée.
Au retour, on court côte à côte, et sans doute plus frais et plus endurant ce jour là, je prend quelques longueurs d’avance dans la dernière montée de rue Carnot, pour essayer de ramarrer 2 concurrents que l’on a en point de mire.
Dans la dernière ligne droite sur le boulevard, je sens que j’ai encore du jus, mais impossible finalement de doubler le coureur qui me précède.
Au final, un chrono de 38’06", ce qui me satisfait pleinement car cela constitue ma 3ème meilleure perf. sur un 10 km (et celui-ci bien que roulant n’est pas vraiment plat)
Par contre, il s’est mis à pleuvoir des cordes, et il n’y aura donc que peu de temps pour profiter des ravitos et discuter, avant que le froid et l’humidité ne me saisisse et que je prenne la direction de la maison et d’une bonne douche chaude. 
Dans l’après midi, après avoir flemmardé devant le grand-prix de F1 de Bahrein, pendant que la pluie continue de plus belle, j’apprendrai par internet que j’ai terminé 28ème et que le vainqueur du jour a mis moins de 31′, ce qui est une véritable performance.
 
Publicités
Catégories :Course à pied
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :