Accueil > Course à pied > Snow trail de Chabanon – 20 janvier 2013

Snow trail de Chabanon – 20 janvier 2013

Cette année le Snow trail de Chabanon n’est pas vraiment gâté par la météo, car depuis le début du week-end neige et pluie se sont succédées.

Malgré cela, de nombreux snowtrailers ont bravé les routes délicates pour venir en découdre dans la petite station de ski bas-alpine.

Lors du briefing l’organisateur nous annonce qu’il a du réduire les parcours car certaines parties sont impraticables ou dangereuses : ce sera en définitive 15km pour le grand et 7km pour le petit.

Petite déception pour moi, car 7km, cela me parait bien court…

Le départ est donné à 10h pour les 2 courses et c’est 500 à 600 coureurs qui partent à l’assaut de la première côte, raide mais dans une neige assez compacte qui porte bien.

DSC_0327

 

Je pars un peu vite pour m’extraire de la nasse et comme prévu, le cœur s’emballe et le corps chauffe vite, de quoi supporter aisément la température aux environs de 0°C.

Même s’il y a des spectateurs et qu’on vient juste de partir, je marche déjà quelques mètres au plus fort de la montée, pour ne pas trop laisser d’énergie.

Au sommet de la côte, quelques bourrasques cinglent le visage. Je suis parti sans bonnet ni coupe-vent, mais je n’ai pas froid, grâce à l’effort.

Une descente bien rapide en bordure d’une piste de ski me permet de regagner quelques positions.

On rejoint la piste forestière du haut, une portion moins vallonnée ou la course reste difficile car la portance est très hétérogène, avec des endroits compacts et d’autres trempés par la pluie de la veille. Il faut essayer de lire au mieux le terrain pour choisir les trajectoires les plus favorables.

Au couvert des mélèzes, le sol faiblement enneigé permet d’accélérer sur quelques mètres mais ce n’est jamais très long.

Au contraire, il faut se méfier des points bas gorgés d’eau.

Les appuis inégaux et fuyants sollicitent énormément l’organisme et nécessitent une attention permanente. Il faut bien avouer que ce n’est pas très agréable.

Au bout de la piste, on s’engage le long d’un ruisseau que l’on franchit plusieurs fois (ça y’est les chaussures sont carrément trempées), une courte montée monotrace, et c’est la bifurcation entre les 2 parcours.

La physionomie de la course devient alors plus nette. Un jeune coureur me dépasse et j’essaye d’emboiter ses pas, au sens propre puisque je pose mes pieds dans ses traces, économisant ainsi un peu d’énergie.

Après le ravito, superbement ignoré, on croise les concurrents encore sur l’aller et il ya un gros embouteillage au niveau du ruisseau.

Puis, nous reprenons le chemin du retour, la piste forestière du bas.

Contre toute attente, elle est bien plus praticable et c’est une bonne nouvelle !

Je suis toujours appliqué à suivre le coureur qui me précède, mais je dois rapidement abdiquer car il est trop rapide pour moi.

J’essaye toutefois de limiter les dégâts, en conservant la meilleure trajectoire possible, qui se révèle être l’axe de la piste, ou la portance est la meilleure.

C3_fdkP3Y5fdm8mu0MuSZaK8wb6uCZcIh1UZtNoJvDI

Une petite côte dans une combe et je marche un peu, car je commence à être cramé, manquant d’entrainement sans doute.

Je repars en courant mais mon poursuivant revient assez facilement et me dépasse à environ 1 kilomètre de l’arrivée.

Je reconnais un excellent Vétéran 1 que je croyais largement devant moi. Du coup, je tente de le suivre, mais c’est vraiment dur pour moi vu l’écart de niveau.

DSC_0355

Sur le final en montée, je suis peu à peu décroché mais j’arrive quand même à terminer à une vingtaine de secondes derrière lui, ce qui est plutôt bien.

 

Je termine finalement 8ème en 40′ environ et 2ème VH1, un bon résultat dans la lignée de celui de 2011, toujours lié à ma capacité à compenser mon manque de vélocité par une agilité certaine sur les terrains délicats…

Finalement, 7km, c’était amplement suffisant vu les conditions du jour…

Bravo aux organisateurs, notamment pour les encouragements des signaleurs et le ravito d’arrivée, impeccable.

Publicités
Catégories :Course à pied
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :