Accueil > Course à pied > Trail des cimes du Buëch 16km 950m D+ – 22 mai 2016

Trail des cimes du Buëch 16km 950m D+ – 22 mai 2016

Début avril, je me suis bien foulé la cheville gauche lors d’une sortie anodine sur les chemins Châteauviards.

Du coup, j’ai déclaré forfait au Trail Drôme puis au Trail de la Paix, en laissant à mes amis Sébastien et Jean-Michel le soin de représenter le tout nouveau club « Châteauvieux Trail Nature ».

Avec du vélo, des footings sur route puis un retour progressif dans les chemins et sentiers, j’ai pu constater que ma cheville s’était consolidée et j’ai décidé de reprendre le cours de mon calendrier de courses avec ce Trail des cimes du Buëch.

 

J’effectue le déplacement jusqu’à La Faurie avec Jean-Michel et Matthieu (Châteauvieux Trail Nature).

Même si ma condition physique semble bonne, c’est néanmoins avec une certaine appréhension que j’aborde l’épreuve, car je suis bien conscient que la guérison de ma cheville n’est pas totale et qu’elle reste vulnérable.

 

A 9h, avec une météo idéale, nous voilà partis à l’abordage des « cimes du Buëch »!

16 km-001- dépard (10)

Cela commence pourtant par un petit kilomètre dans la plaine, sur un chemin herbeux, où je reste prudent, car un trou mal intentionné peut toujours se cacher sous l’herbe, même si l’organisation a pris soin de faucher le parcours. J’ai quand même réussi un départ qui me place dans mon groupe de niveau.

La montée arrive bien vite et le premier coup de cul est raide. J’hésite un peu à marcher après si peu de chemin parcouru, mais je préfère ne pas me mettre dans le rouge. Du coup, une poignée de coureurs me dépassent.

Je ne regrette pas, car sitôt la pente plus favorable, j’arrive à trouver mon rythme et reprend peu à peu quelques positions sur la première partie de la montée, majoritairement sur une piste large mais bien pierreuse qui permet d’atteindre le col de Seille.

La deuxième partie de la montée vers le relais se fait un sentier assez pentu. Un panonceau « ça va piquer! » ne laisse d’ailleurs aucune illusion.

13260271_617514435073804_3175767850471853108_n

Le parcours sort du bois et on découvre une jolie vue côté Sud.

Je marche sur un bon rythme et dépasse encore quelques concurrents

Au sommet, je débouche finalement en tête du groupe de coureurs que j’ai en point de mire depuis le début. C’est très bon pour le moral, car j’ai effectué une belle ascension. Par contre, devant, le trou est fait ! A cet instant je suis en fait 8ème de la course, une position dont je n’ai pas connaissance.

Après être passé entre les antennes, il est l’heure d’aborder une première descente sur un chemin de crête plutôt caillouteux. Je ne suis pas en confiance, et je reste concentré sur mes appuis. Je ne suis sans doute pas sur un gros rythme… Confirmation m’est donnée en partie basse lorsque 2 coureurs me dépassent peu avant le ravito du col de Marjariès.

C’est dur de relancer dans la deuxième ascension : j’accuse un peu le coup sur la première portion, et je sens que ça revient derrière.

Petit à petit, je retrouve du jus et je repasse finalement devant l’un des deux coureurs avant le sommet.

13235406_617529945072253_9204931440229518805_o

La crête de la Longeagne est très plaisante. Tout d’abord, le panorama est sublime, mais il est difficile d’en profiter pleinement. Et puis, le parcours est très roulant, surtout lorsqu’on récupère une piste qui alterne légers faux-plats montants et descendants. J’ai de très bonnes sensations et j’en profite pour forcer légèrement mon allure, histoire de creuser l’écart sur mes poursuivants avant la descente. J’ai une impression d’efficacité et c’est vraiment très agréable !

P1030206

Et puis arrive la descente… Très pentue comme prévue. Je ne suis déjà pas à l’aise dans les descentes raides, mais l’appréhension de flinguer ma cheville n’arrange pas du tout les choses… Je suis scotché à la pente et très rapidement, j’entends un coureur derrière moi, que je laisse passer.

Un peu plus tard, à nouveau des bruits de pas dans mon dos. Mais cette fois, c’est Gaël Reynaud, le vainqueur 2015, en mode « touriste » cette année. Il vole littéralement ! en quelques instant il disparaît de ma vue entre les arbres.

Heureusement, cette partie de descente n’est pas très longue et le col St André est atteint assez rapidement, mais avec un nouveau coureur à mes basques.

Sur le reste de la descente, je peux mieux dérouler ma foulée, mais je ne suis pas complètement à l’aise quand même. Je me suis trop crispé sur le haut de la descente, et ça a accentué la fatigue musculaire. Je limite quand même les dégâts, et au pied de la descente, aux Granges, je n’ai finalement perdu qu’une seule place.

17 km profil

Il reste maintenant à rallier l’arrivée…  Ayant soigneusement étudié le profil de la course, j’ai repéré les 3 petites « dents de scie » sur les 3 derniers kilomètres. Les jambes sont maintenant fatiguées, et cette alternance de petites montées et descentes devient pénible. Je maintiens l’écart d’une trentaine de mètres avec le jeune coureur qui me poursuit, et derrière pas d’autre concurrent en vue. Pas de quoi s’affoler.

Après avoir compté les 3 montées, je me dis que l’arrivée ne doit plus être très loin…  Enfin, on entend le speaker puis on retrouve le bitume.

Je relance dans la dernière descente, mais le jeune coureur est plus frais et me dépasse imparablement dans le chemin le long du Buëch (j’aurai l’occasion de faire sa connaissance et d’échanger avec lui lors du repas d’après course).

Pas grave, je termine 11ème et sans pépin. Un peu plus tard, l’affichage du classement me confirme ce que je devinais : je suis premier vétéran 1 !

C’est donc un premier podium pour moi en 2016, et c’est aussi le premier podium du Châteauvieux Trail Nature.

Cette matinée sportive se conclut par un repas d’après course bien sympa dans une ambiance conviviale.

Merci à Nicolas, Manu et leur équipe de bénévoles. Bravo à Julien Michelon, vainqueur un peu inattendu mais logique, au vu de sa progression en une année de course à pied. Nul doute que l’on va souvent entendre parler de ce jeune coureur dans les années à venir.

 

Photos: organisation

 

Publicités
Catégories :Course à pied
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :